Heckmair 2.0

Traverser les Alpes avec Flow

Heckmair 2.0

Traverser les Alpes avec Flow

Depuis des siècles, les Alpes sont un lieu privilégié pour l'aventure et les réalisations pionnières. Depuis des décennies, les sommets du centre de l' Europe ont inspiré d'innombrables personnes à transformer leurs rêves en réalité. Il y a 30 ans, c'est Andi Heckmair qui a posé un jalon pour les vététistes en traversant les Alpes. Depuis Oberstdorf en Allemagne, il a voyagé en ligne directe sur les cols en Autriche et en Suisse jusqu'à Riva del Garda en Italie au bord du lac de Garde. 

La route Heckmair est considérée comme un classique absolu et mène sur environ 400 kilomètres et 13500 mètres de dénivelé positif. Sur quelques kilomètres, il faut pousser ou porter le vélo pendant la montée. Est-ce que c'est amusant avec un VTT AE ? Claus Fleischer, directeur général de Bosch eBike Systems, et Stefan Schlie, professionnel à VTT, l'ont essayé.

Sur la piste de la légende : Le pro du VTT Stefan Schlie (à gauche) et Claus Fleischer (à droite), directeur général de Bosch eBike Systems, sont accompagnés par le pionnier de la Transalp Andi Heckmair sur les 15 premiers kilomètres.

L'idée

« Ötzi était à pied, Hannibal avec des éléphants, Paulcke avec des skis - mais personne avec un VTT. » Voici comment Andi Heckmair est cité à propos de sa traversée des Alpes, avec laquelle il a posé un jalon dans l'histoire du vélo de montagne en 1990. Son père Anderl a été le premier à gravir la face nord de l'Eiger, Andi a enfourché son vélo : La route Heckmair mène d'Oberstdorf en Bavière aux rives du lac de Garde, soit environ 400 kilomètres à travers les Alpes, sur des sentiers étroits et sur un total de 13500 mètres de dénivelé positif. Une aventure à propos de laquelle Heckmair a déclaré dans une interview qu'il fallait être « masochiste » pour oser le faire avec un VTT AE de 25 kilos.

Cette déclaration a donné l'impulsion pour essayer exactement cela. Chaque été, Claus Fleischer, directeur général de Bosch eBike Systems, et Stefan Schlie, coureur de multiples épreuves, partent ensemble en voyage d'étude pour connaître les différents concepts de tourisme à VTT dans les Alpes, recueillir de nouvelles inspirations et explorer les possibilités des systèmes VTT AE modernes.

Leurs voyages reflètent l'esprit avec lequel Bosch eBike Systems a été fondée en 2009 en tant que start-up au sein du groupe Bosch et avec lequel le développement du VTT AE a considérablement progressé ces dernières années. Aujourd'hui, 30 ans après la première traversée des Alpes par Andi Heckmair, ils se lancent dans l'aventure Heckmair 2.0 - avec une assistance électrique.

La planification

« Vous avez eu une idée folle. Mais nous sommes avec vous », disent tous ceux qui encouragent Claus et Stefan. Markus Greber, photographe et journaliste, les accompagne enfin sur le circuit, l'expert de la Transalp, Uli Stanciu, les aide à planifier le circuit GPS. Le parcours comprend de nombreux passages où le VTT AE doit être poussé ou porté, un passage au Schrofenpass à la frontière entre l'Allemagne et l'Autriche, au Schlappiner Joch en direction de la Suisse et enfin au Passo di Campo en Italie. Ils décident de le faire quand même, quatre pays en quatre jours au lieu de six, à travers des passages délicats. Claus déclare : « Sinon, ce ne serait pas une vraie Route Heckmair 2.0 pour nous. »

Claus et Stefan préparent leur aventure en utilisant les données GPS, qu'ils gardent à l'œil sur leur ordinateur de bord Nyon pendant qu'ils sont en route. Ils se décident pour quatre étapes avec tous les cols originaux du périple Heckmair, plus un jour de réserve. Au départ de Livigno, une station de ski italienne à la frontière avec la Suisse, Uli Stanciu prévoit une variante plus belle à travers le Valdidentro et le Val Verva, au lieu de la route asphaltée du col de Gavia.

«Quatre pays en quatre jour – sinon ce ne serait pas une vraie Route de l'Heckmair 2.0»
Claus Fleischer

Jour 1

Départ au pied des Alpes

L'aventure commence tôt le matin à Oberstdorf, sur le versant allemand des Alpes, avec des batteries et un chargeur dans le sac à dos. Sur les 15 premiers kilomètres jusqu'à l'entrée du Schrofenpass, qui les mène d'Allemagne en Autriche et constitue le point culminant de nombreux circuits, notamment pour les vététistes, Claus et Stefan sont accompagnés par le pionnier Andi Heckmair, âgé aujourd'hui de 79 ans.

Lorsqu'il s'est lancé il y a 30 ans, le tourisme dans les Alpes était encore différent. Ce n'est que plus tard, lorsque de plus en plus de personnes ont été attirées par les Alpes, que les discussions se sont enflammées : Les randonneurs et les vététistes partagent des itinéraires muletiers et commerciaux séculaires. Le VTT AE fait désormais partie du débat. Dans ce cas, la motorisation électrique et l'autonomie de la batterie permettent de corriger des itinéraires très fréquentés et d'explorer des chemins loin des sentiers battus. « Les Alpes ne sont pas fondamentalement surpeuplées, mais seulement fortement surpeuplées à certains endroits », a déclaré un jour la légende de l'alpinisme Reinhold Messner. « Une vallée plus loin, les Alpes sont vides. » Pour sortir des points chauds, la batterie est d'une grande aide - et par ailleurs, la considération, la tolérance et le respect entre les personnes ainsi que pour la nature sont toujours utiles. Que vous appréciez la montagne à pied ou à vélo.

Pour Claus et Stefan, la première journée en selle se termine après cinq heures et 32 minutes de pilotage sportif. Avec deux batteries et en se rechargeant pendant les pauses, ils ont franchi les 92 premiers kilomètres et les 3250 mètres de dénivelé.


Un guide : Andi Heckmair, 79 ans (photo de gauche), a également eu l'idée du premier sac à dos de vélo au monde. Son esprit pionnier a inspiré Claus Fleischer.

        


Un col abrupt : Depuis Oberstdorf, dans le sud de l'Allemagne, le sentier passe d'abord par le col de Schrofen pour rejoindre l'Autriche.

Jour 2

Uphill Flow: un véritable feux d'artifice en Suisse


Le calme avant la tempête : Sur le chemin du Scalettapass, Claus et Stefan montent avec leur eMTB sur la piste, qui est encore facile ici.

Le deuxième jour commence par un tour de force au Schlappiner Joch sur le chemin de l'Autriche à la Suisse, 400 mètres de dénivelé sur 1,5 kilomètres. Difficilement praticable, une montée étroite et raide, encore partiellement bloquée, vous oblige à pousser – voire à porter. Mais après la pause déjeuner à Davos, en Suisse, Claus et Stefan peuvent profiter pleinement de la fascination du VTT AE lors de la montée au Scalettapass en direction de l'Italie. « Un feu d'artifice de parcours Uphill Flow », dit Stefan. Le Uphill Flow, le sentiment de ne faire qu'un avec le sentier, aussi bien en descente qu'en montée. Claus et lui avaient déjà développé cette idée en 2013.

Sous l'impulsion de ce sentiment de bonheur, l'équipe traverse la Suisse du nord au sud ce jour-là et atteint finalement Livigno par le col de Chachauna, totalement praticable – 5h44 de route, 85 kilomètres, 3700 mètres de dénivelé. Dans le ciel des Alpes italiennes, les nuages de pluie bas et le vent annoncent déjà les défis des prochains jours.


Parcours dans un décor de rêve : le Scalettapass de Davos à l'Engadine est un plaisir de Uphill Flow pour les vététistes expérimentés.


Après une longue journée : Claus et Stefan arrivent épuisés mais heureux à Livigno.

Jour 3

A l'épreuve du mauvais temps italien

Des nuages sombres et des vents violents les accompagnent de Livigno à travers le Val Alpisella vers les barrages au nord-ouest de Bormio. Les parcours deviennent un véritable défi en raison de la météo, où une technique de pilotage professionnelle est indispensable. La position optimale du vélo et des pieds, la bonne séquence de pédalage et la position des pédales - si vous voulez repousser les limites avec votre VTT AE tout en restant en sécurité sur la route, vous ne pouvez pas faire l'impasse sur une bonne technique de base.

En traversant les Alpes italiennes, il pleut fortement à Valdidentro et Val Verva, il fait froid - mais l'humeur est toujours bonne. Au sommet du col, les nuages s'écartent et des rayons de soleil isolés illuminent le monde étrange de la montagne, la brume se répandant entre les rochers. Après 118 kilomètres, 3450 mètres de dénivelé positif et presque six heures de temps actif, le groupe atteint l'arrivée au pied des montagnes de l'Adamello.

De sombres présages : Les vents forts et les nuages annoncent le mauvais temps. Les pluies abondantes rendent les sentiers de Val Alpisella, Valdidentro et Val Viola difficiles.

Jour 4

Arrivée et perspectives


Prêt à sauter : Un bon équilibre et une bonne technique de pilotage sont nécessaires sur le chemin raide et glissant qui passe par des grosses racines et des champs de pierres.

La finale est retardée. Les orages tiennent les Alpes sous leur emprise depuis deux jours, la dernière étape, décisive, semble impossible. Et maintenant? Partir ou attendre une dernière chance? Cela signifie deux jours de repos obligatoire et la traversée du célèbre Passo di Campo à l'aube.

Ils veulent faire l'Heckmair 2.0 et après 48 heures d'attente, ils se mettent en route vers le Passo di Campo. Un ancien chemin escarpé, bloqué et glissant mène systématiquement vers le haut à travers une forêt féerique encore humide de la pluie. Avec le VTT AE ? Bien sûr, vive l'Uphill Flow ! Contrairement aux avertissements, ils n'ont qu'à pousser un peu et peuvent rouler plus que prévu, sur des passages de racines, des champs de pierres et des dalles rocheuses. Ici aussi, la meilleure technique de pilotage et l'expérience alpine sont requises, ce col n'est pas pour les débutants. A 2250 mètres il y a une bonne surprise après le dernier défi sur le Passo di Campo, Uli Stanciu et sa femme Gio attendent déjà le groupe avec une Nosiola bien fraîche du Trentin.

Après le plaisir de la montée, le sentier raide qui descend vers le Lago di Campo vous attend. Pleins d'euphorie et de gratitude, Claus, Stefan et leur compagnon Markus arrivent épuisés et heureux à leur destination – un moment dont ils se souviendront à jamais. La fameuse étape finale par le col du Tremalzo jusqu'à la destination de Riva del Garda doit malheureusement être annulée pour des raisons de temps.

La conclusion de l'aventure Heckmair 2.0, la traversée des Alpes sur le VTT AE ?

« Vous pouvez le faire, mais vous n'êtes pas obligé de le faire », dit Claus en riant.

Les principaux tronçons de la randonnée, qui leur a fait traverser quatre pays en quatre jours, étaient également réalisables avec un VTT AE de 22,5 kilos. Ils ne recommanderaient pas le Schlappiner Joch entre l'Autriche et la Suisse, mais sans lui, il n'y aurait pas eu de Heckmair 2.0. Beaucoup de choses ont changé depuis qu'Andi Heckmair a traversé les Alpes en 1990, dans les Alpes et sur les vélos eux-mêmes. À quoi ressemblera à l'avenir une traversée des Alpes sur un VTT AE ? « Nos innovations numériques ouvriront bientôt de toutes nouvelles possibilités, notamment en termes d'individualisation de l'expérience de conduite, de connectivité et de navigation », déclare Claus. « J'attends avec impatience notre prochain voyage d'étude. Qui sait, peut-être monterons-nous un jour sur Heckmair 3.0 – avec quelques variantes et la dernière étape alors terminée. »

Bosch eBike Facts


Fondation de Bosch eBike Systems en tant que start-up au sein du Groupe Bosch


Les fabricants de vélos commencent à installer des moteur Bosch dans les VTT AE 


Claus Fleischer et Stefan Schlie ont eu l'idée du « Uphill Flow »


Première représentation de l'unité motrice Performance Line CX 


Le mode eMTB de Bosch est présenté au Bike Festival de Riva 


La nouvelle motorisation Performance Line CX offre plus de dynamisme et un meilleure comportement au pédalage


Présentation du système intelligent, la nouvelle génération de système de Bosch eBike Systems

L'Uphill Flow suprême

Mode eMTB

Lire plus

Le nec plus ultra parmi les moteurs

Performance Line CX

Lire plus

Techniques et styles de L'eVTT

Biking Guide

Lire plus