Passer l'hiver en sécurité avec un VAE

Les jours raccourcissent, l'air refroidit et les pistes cyclables se vident. Lorsque l'hiver approche, nombreux sont ceux qui rangent leurs vélos à la cave ou au garage et qui ne remettent les pieds sur les pédales qu'une fois le printemps revenu. Mais rien n'y oblige ! En respectant quelques règles importantes, avec un VAE il est possible de laisser le vent réveiller vos sens pendant la saison froide et de traverser les mois d'hiver sans problème.

Préparation du VAE à l'hiver

En hiver, il fait plus humide, plus froid et plus sombre que pendant les mois d'été. Il est par conséquent toujours conseillé de procéder à un contrôle complet du vélo, qu'il soit muni ou non d'un système de motorisation électrique. L'éclairage, les plaquettes de frein et les vitesses doivent fonctionner parfaitement pour être prêts à affronter toutes les conditions. L'humidité n'affecte pas un VAE, puisque les composants sont protégés de la pluie et des éclaboussures. Une housse en néoprène disponible dans le commerce spécialisé protège la batterie lors des trajets à des températures en dessous de zéro.

Protection de la batterie

La batterie est le composant le plus sensible du VAE. À basses températures, elle peut impacter la capacité, ce qui se répercute sur l'autonomie. En période hivernale, à des températures inférieures à zéro, il est donc judicieux de la retirer, de la stocker à température ambiante et de ne la réinstaller dans le VAE que quelques instants avant de partir. Une fois le trajet terminé, la batterie doit dans l'idéal être rangée à l'intérieur à des températures comprises entre 15 et 20 degrés. Il en va de même pour la recharge de la batterie : les cellules lithium-ion doivent être chargées une fois à température ambiante.

Rouler en VAE en cas de neige et de verglas

Dans des conditions météo très défavorables comme le verglas ou la forte neige, il convient de renoncer aussi bien au VAE qu'au vélo classique. Il est recommandé en hiver de ne prendre son vélo que si on se sent capable de rouler dans ces conditions difficiles. Il est absolument primordial d'adopter une conduite prévoyante tout particulièrement sur les voies enneigées ou verglacées. Les cyclistes sur VAE doivent renoncer à utiliser fortement l'assistance au pédalage pendant le trajet, même avec un système de motorisation Bosch en mode Turbo par exemple, sinon les pneus risquent de patiner et de perdre en adhérence. Ceux qui roulent régulièrement sur des sols enneigés peuvent se faire aider par des pneus cloutés. Néanmoins, ceux-ci ne sont autorisés que pour des VAE avec une assistance jusqu'à 25 km/h.

Les vêtements adaptés

En matière de vêtements pour le vélo, les cyclistes en VAE ont un gros avantage : lorsque les températures chutent et que les vêtements d'hiver chauds deviennent nécessaires, ils ne transpirent pas si facilement grâce à l'assistance électrique. Le risque de s'enrhumer diminue donc. Pourtant, même lorsque l'on roule en VAE, les vestes en tissu respirant sont utiles pour garder la chaleur du corps tout en laissant passer l'air, en plus d'offrir un certain confort. Sur le vélo, les doigts refroidissent particulièrement vite, des gants sont donc indispensables. Des bandeaux et bonnets fins gardent au chaud et passent sous le casque auquel on ne doit en aucun cas renoncer, même en hiver. En outre, dans les mois sombres d'hiver, il est particulièrement important de bien être vu des autres usagers de la route. Des vêtements clairs munis de réflecteurs sont indiqués ici.

Bien hiverner son VAE

Les VAE peuvent hiverner aussi bien en intérieur qu'à l'extérieur, tant qu'ils sont protégés de la neige et de la pluie. Un garage ou une cave conviennent parfaitement. Ceux qui rangent leur vélo à assistance électrique sous un abri voiture ou une remise non chauffée, doivent toutefois retirer la batterie et la stocker à température ambiante. Les batteries de VAE qui sont inutilisées pendant tout l'hiver, doivent également être enlevées et rangées dans un endroit sec et pas trop froid, avec un niveau de charge compris entre 30 et 60 % environ. Contrairement à certaines autres batteries, les PowerPacks de Bosch ne doivent pas être rechargés pendant la phase de repos, quelle que soit la durée d'inutilisation du VAE.

Série de services Bosch eBike

Utiliser un VAE en toute sécurité

Si vous comparez un VAE à un vélo classique, vous remarquerez : un poids plus important, une vitesse légèrement plus élevée et une maniabilité différente. Ces conseils techniques importants sont à l'attention des débutants pour une bonne maîtrise du vélo à assistance électrique.

Plus d'informations

11 questions sur les batteries

Les vélos à assistance électrique tirent leur énergie des batteries. Elles fournissent au moteur électrique la puissance électrique nécessaire. Quelles sont les différences entreles batteries ? Autonomie possible avec unecharge de batterie ? Conseils pour le stockage ? Thomas Raica, Responsable Technique nousdonne des éléments d'information et des conseils.

Plus d'informations

10 raisons de passer au VAE

Les Vélos à Assistance Electrique arrivent. Que l'on soit jeune ou moins jeune, urbain ou sportif - une assistance électrique nous permet de rouler plus longtemps en étant plus détendu et plus frais à l'arrivée. Un marché de niche s'est transformé en véritable tendance.

Plus d'informations