Tuning du VAE :
dangereux et risqué !

Le tuning des vélos à assistance électrique est non seulement interdit, mais il présente aussi un risque pour la sécurité ! En cas d’accidents causés par le tuning, il peut s’ensuivre des frais de responsabilité personnels élevés et des poursuites pénales. Il y a un risque de perdre le droit à la garantie et toute possibilité de réclamation.

Chez Bosch eBike Systems, nous nous engageons envers une utilisation du VAE responsable et conforme aux réglementations et aux lois et nous encourageons tous les conducteurs et fournisseurs de VAE à refuser le tuning.

Tuning du VAE :
dangereux et risqué !

Le tuning des vélos à assistance électrique est non seulement interdit, mais il présente aussi un risque pour la sécurité ! En cas d’accidents causés par le tuning, il peut s’ensuivre des frais de responsabilité personnels élevés et des poursuites pénales. Il y a un risque de perdre le droit à la garantie et toute possibilité de réclamation.

Chez Bosch eBike Systems, nous nous engageons envers une utilisation du VAE responsable et conforme aux réglementations et aux lois et nous encourageons tous les conducteurs et fournisseurs de VAE à refuser le tuning.

Le vélo à assistance électrique doté d’une assistance au pédalage jusqu’à 25 km/h et d’une puissance nominale continue de 250 watts est traité légalement comme un vélo. Les propriétaires de VAE n’ont donc pas besoin d’assurance supplémentaire, de plaque d’immatriculation, ni de permis de conduire, et ils peuvent utiliser de nombreuses pistes cyclables et forestières. Il est dans l’intérêt de tous de maintenir ce statut afin de jouir des mêmes droits et libertés que les cyclistes. Avec le tuning des vélos électriques, cette situation est menacée et cela concerne tout le monde !

Quelle est la véritable signification du mot « tuning » ?

Avec l’aide de ce que l’on appelle des dongles de tuning ou aussi du Chip-Tuning, il est possible d’augmenter la vitesse maximale avec l’assistance du moteur. Cependant, quiconque manipule son vélo à assistance électrique et franchit la limite réelle de 25 km/h ne conduit pas légalement un vélo électrique assimilable à un vélo, mais plutôt un motocycle non homologué et doit satisfaire aux exigences correspondantes sur la voie publique !

Le risque : les kits de tuning ou d’autres manipulations peuvent endommager le système de motorisation et la roue. En cas d’accidents causés par le tuning, il peut s’ensuivre des frais de responsabilité personnels élevés et des poursuites pénales. Il y a un risque de perdre le droit à la garantie et toute possibilité de réclamation.

 

« La plupart des clients et des revendeurs ne sont pas conscients des dangers auxquels ils sont confrontés et des conséquences pénibles qui les menacent. »

- Siegfried Neuberger, dirigeant de l’association allemande de l’industrie du deux-roues (ZIV)

De bons arguments contre le tuning des VAE

Danger réel pour soi-même et pour les autres

 

Les manipulations techniques sur le VAE, comme par exemple l’augmentation de la vitesse de mise hors marche à plus de 25 km/h, impliquent des contraintes continues non planifiées dans la construction, pour lesquelles même les composants puissants de Bosch eBike Systems ne sont pas conçus. Les freins sont principalement exposés à des contraintes accrues. Des pièces comme le guidon et la fourche ainsi que le cadre ou plus sont également concernés. Le tuning affecte donc la sécurité de l’ensemble du vélo à assistance électrique et met en danger votre propre personne et les autres usagers de la route.

Le tuning n’est pas un délit mineur

 

Le tuning est sans aucun doute une infraction ! Celui qui manipule son vélo à assistance électrique prend un double risque : le tuning peut mener à une plainte pour conduite sans permis et à une violation de la loi sur l’obligation d’être assuré. En conséquence, vous pouvez être menacé de contraventions et même d’une peine d’emprisonnement allant jusqu’à un an. Mais pas uniquement : si l’assurance responsabilité civile privée découvre après un accident que le VAE a été modifié, elle est en droit de refuser la prise en charge des coûts des dommages et conséquences de l’accident. Le tuning représente donc un risque financier.

Traitement égalitaire entre vélo et vélo à assistance électrique

 

Aujourd’hui, un vélo à assistance électrique est assimilé à un vélo – y compris pour tous les droits et obligations associés. Les conducteurs peuvent utiliser les pistes cyclables et forestières, ils n’ont pas besoin de plaque d’immatriculation, ni d’assurance séparée et bien plus encore. Grâce à cette assimilation, l’utilisation très libre du VAE est garantie jusqu’à ce jour. Quiconque manipule son VAE par tuning et accepte ainsi les accidents et blessures possibles, implique des règlements plus stricts et de futures interdictions de la part des politiques – et fait disparaître les avantages accordés jusqu’ici à tous les autres fans de VAE !

Fair Play !

 

Le tuning est interdit et tout simplement injuste lors d’événements sportifs. Ce qui compte dans une compétition, c’est le plaisir et l’excitation de rivaliser avec d’autres et de maîtriser ces exigences avec des moyens honnêtes. Le tuning et la manipulation sont incompatibles avec la vraie sportivité ! Des formats de course tels que le Bosch eMTB Challenge sont spécialement conçus pour les VAE avec une assistance jusqu’à 25 km/h au maximum. Tout dépend de la technique de conduite, des conditions et du talent.

Plus d’explications pour plus de sécurité

La prévention et l’information sur les dangers du tuning du VAE sont particulièrement importantes. « Nous estimons que les consommateurs n’auraient guère recours aux outils de tuning s’ils pouvaient envisager les conséquences possibles d’une réclamation au titre de la garantie, d’une revente, d’un contrôle de police ou d’un accident. »
- Siegfried Neuberger, dirigeant de l’association allemande de l’industrie du deux-roues (ZIV).

Les revendeurs de vélos doivent également être conscients qu’ils mettent en péril le marché des VAE avec des solutions de tuning, s’ils acceptent les risques et la réglementation qui en résulte de façon inconséquente et contribuent à leur diffusion. Grâce à la solution professionnelle de diagnostic de Bosch eBike Systems, nos revendeurs peuvent consulter les versions logicielles, les données de configuration et les codes d’erreur des composants du VAE et mettre à jour les paramètres du VAE. De plus, l’appareil de diagnostic offre la possibilité de reconnaître les opérations de tuning et d’attirer l’attention du revendeur sur la manipulation.

Dans la lutte contre le tuning, Bosch eBike Systems travaille en étroite collaboration avec des fabricants de vélos, des associations et les autorités. L’association allemande de l’industrie du deux-roues a mis en place une obligation des fabricants contre la manipulation des systèmes pour VAE, que Bosch eBike Systems a co-initiée et représente activement. Celle-ci contient une série de mesures contre le tuning des VAE, telles que la mise en réseau de l’industrie avec des associations de revendeurs, des organisations de consommateurs, la police, des chercheurs de la prévention routière, des experts, des instituts de test et des médias spécialisés.

« Bosch eBike Systems engage à faire du VAE de manière responsable. Il s’agit surtout de défendre le statut de « vélo » pour les vélos à assistance électrique jusqu’à 25 km/h, avec tous les droits et obligations. Le comportement négligent et irresponsable des fournisseurs de tuning ne doit pas compromettre ce statut ! Nous restons donc persévérants dans la lutte contre le tuning et continuons à développer notre technologie. »

- Claus Fleischer, directeur général de Bosch eBike Systems

« Bosch eBike Systems engage à faire du VAE de manière responsable. Il s’agit surtout de défendre le statut de « vélo » pour les vélos à assistance électrique jusqu’à 25 km/h, avec tous les droits et obligations. Le comportement négligent et irresponsable des fournisseurs de tuning ne doit pas compromettre ce statut ! Nous restons donc persévérants dans la lutte contre le tuning et continuons à développer notre technologie. »

- Claus Fleischer, directeur général de Bosch eBike Systems

La sécurité en VAE ne doit rien au hasard

Les autorités chargées de l’application de la loi, comme la police, ont l’obligation légale d’ouvrir une enquête préliminaire s’ils ont connaissance d’une infraction éventuelle. Le tuning est une infraction qui entraîne inévitablement une plainte officielle et une procédure pénale. La personne à l’origine du tuning devient rapidement un accusé. Tous les composants de Bosch eBike Systems sont soumis à des contrôles de qualité approfondis. Si un eBike subit un tuning, la sécurité n’est plus garantie. Dans l’intérêt de nos clients, nous nous engageons à faire du VAE de manière responsable et surveillons donc le marché en ce qui concerne des activités non conformes à la loi et aux règlements - une position qui est également soutenue par la législation européenne existante et qui est même exigée par les fabricants.

VAE norme EN15194

La norme EN 15194:2017 établit une norme européenne unique pour les vélos à assistance électrique, qui comprend tous les composants. Lors de l’achat d’un VAE conforme à la norme EN 15194:2017, l’acheteur est assuré que le moteur électrique et les composants sont conformes aux exigences minimales de la norme européenne et que l’interaction des composants fonctionne. De plus, la norme EN 15194:2017, dans le cadre d’une manipulation acceptable (par exemple, le tuning de la vitesse maximale), prévoit une annulation ou la compensation par des mesures efficaces.

VAE norme EN15194

La norme EN 15194:2017 établit une norme européenne unique pour les vélos à assistance électrique, qui comprend tous les composants. Lors de l’achat d’un VAE conforme à la norme EN 15194:2017, l’acheteur est assuré que le moteur électrique et les composants sont conformes aux exigences minimales de la norme européenne et que l’interaction des composants fonctionne. De plus, la norme EN 15194:2017, dans le cadre d’une manipulation acceptable (par exemple, le tuning de la vitesse maximale), prévoit une annulation ou la compensation par des mesures efficaces.

On roule mieux sans tuning

Qu’il s’agisse d’un moyen de transport pour aller au travail, d’un moyen de locomotion décontracté en ville ou à la campagne ou d’un engin sportif : le VAE a fait son entrée dans presque tous les domaines et a trouvé de nombreux adeptes parmi toutes les générations. Jeunes et moins jeunes sont enthousiasmés par ce nouveau type de mobilité écologique et apprécient la nouvelle liberté de mouvement offerte par le vélo à assistance électrique. Avec les composants puissants de Bosch eBike Systems, le cyclisme devient un plaisir insouciant. Le moteur électrique met un terme aux circuits difficiles et offre une assistance agréable qui peut être adaptée aux capacités individuelles. Pour profiter pleinement de la fascination du VAE, le tuning est donc totalement inutile. Au contraire : le tuning retire de la saveur, que ce soit lors d’une balade relaxante ou dans le sport équitable.