Rouler en VAE en hiver

Être visible et bien protégé en VAE pendant l'hiver

Rouler en VAE en hiver

Être visible et bien protégé en VAE pendant l'hiver

Anticiper et veiller à la sécurité

Anticiper et veiller à la sécurité

De plus en plus de gens utilisent leur vélo conventionnel ou à assistance électrique quelque soit la saison, en particulier les personnes qui font la navette pour aller au travail : Ils sont nombreux à apprécier de se déplacer à l'air libre en se libérant l'esprit et en limitant le stress. En respectant quelques règles importantes, il est possible de traverser les mois d'hiver sans problème avec un vélo électrique.

Une bonne visibilité quand l'obscurité augmente

1. À quoi faut-il faire attention pour être bien vu ?

Avec l'obscurité croissante, il est important pour les cyclistes en VAE de pouvoir être bien visibles par les autres usagers de la route. Pour les vélos et les vélos à assistance électrique (jusqu'à 25 km/h), la loi exige : Un éclairage avec un phare avant et un catadioptre avant blanc, un phare arrière avec catadioptre intégré et un cataphote arrière rouge, des bandes réfléchissantes sur les pneus avant et arrière ou des catadioptres dans les rayons ainsi que deux catadioptres jaunes sur les pédales. LE système d'éclairage intelligent COBI.Bike AmbiSense s'adapte à toutes les situations avec les feux de jour, les deux de croisement et les feux de route. De plus, des vêtements clairs peuvent aider à se rendre visible. Mais les catadioptres restent malgré tout le plus efficace : Ils améliorent grandement la visibilité en hiver et lorsqu'il fait sombre.

Rendre le VAE résistant à l'hiver

2. Rendre le VAE résistant à l'hiver

En hiver, il fait plus humide, plus froid et plus sombre que pendant les mois d'été. Il est par conséquent toujours conseillé de procéder à un contrôle complet du vélo, qu'il soit muni ou pas d'un système de motorisation électrique. L'éclairage du vélo, les plaquettes de frein et les vitesses doivent fonctionner parfaitement pour être prêts à affronter tous les temps. L'humidité n'affecte pas un VAE, puisque les composants sont protégés de la pluie et des éclaboussures. Une housse en néoprène disponible dans le commerce spécialisé protège la batterie lors des trajets à des températures en dessous de zéro.

L'utilisation correcte de VAE et de la batterie en hiver ?

3. L'utilisation correcte de VAE et de la batterie en hiver ?

Afin de préserver la fonctionnalité et le plaisir de rouler, le VAE doit être correctement entretenu. Si la roue est fortement encrassée par les pluies ou les chutes de neige, lavez les résidus de boue et de sel avec de l'eau et un produit de nettoyage adapté. Appliquez ensuite un peu d'huile sur la chaîne du vélo pour que le VAE fonctionne comme une horloge. Voici d'autres astuces pour bien entretenir votre VAE. Par grand froid, la batterie pour VAE peut perdre en capacité. Il est donc recommandé de retirer la batterie une fois arrivé à destination, de la stocker à température ambiante et de la remettre en place sur le VAE qu'au moment de repartir. Des housses thermiques protègent la batterie dans le cas de longs trajets. Il en va de même pour la recharge de la batterie : les cellules lithium-ion doivent être chargées à température ambiante.

Un freinage sûr

4. Un freinage sûr

Par mauvais temps, il est conseillé de partir un peu plus tôt et de prévoir une durée de parcours plus longue que d'habitude. Des conditions difficiles telles que des feuilles mouillées, de la gadoue ou des gravillons entravent également la manœuvre de freinage. Les situations de danger comme les freinages inappropriés peuvent par exemple être rendues moins critiques par le système ABS pour VAE. Il augmente la sécurité des cycliste sur VAE et des autres usagers de la route et permet une meilleure maîtrise lors du freinage. Ceci permet de stabiliser la situation de circulation même dans les centre-villes en hiver. Un frein bien réglé et bien entretenu est nécessaire pour cela.

En forme et en bonne santé

5.  En forme et en bonne santé

Bouger à l'air même froid permet de rester en forme, renforce le système immunitaire tout en vous protégeant contre l'humeur hivernale dépressive. Selon une étude*, le bien-être personnel des cyclistes se déplaçant à vélo pendant l'année est nettement plus élevé. Le fait de se déplacer régulièrement en vélo à n'importe quel moment de l'année est un facteur de bonne humeur et se traduit aussi par deux jours de maladie de moins par année. Il suffit de faire des trajets courts pour protéger son organisme des pathogènes. Et qui préfère s'exposer aux virus et aux bactéries dans des trams bondés ? Plutôt pédaler dans le froid !

En savoir plus

Protégé et bien visible

6.  Protégé et bien visible

Avec les bons vêtements, un trajet en VAE hivernal peut être une vraie source de plaisir. Au lieu d'une simple veste épaisse, il est recommandé d'appliquer le « principe de l'oignon » en superposant plusieurs couches les unes sur les autres. Les vêtements respirants et imperméables qui protègent du vent et de la pluie doivent faire l'objet d'une attention particulière. Sur le vélo, les doigts refroidissent particulièrement vite, des gants sont donc indispensables. Des bandeaux et bonnets fins gardent au chaud et passent sous le casque auquel on ne doit en aucun cas renoncer, même en hiver. En hiver, lorsque la luminosité est faible, il est en outre indispensable de porter des couleurs claires et des éléments réfléchissants de façon à être bien visible des autres usagers de la route.

Aller au travail en vélo

7.  Rapide et durable

En Allemagne, le trajet de 75 pour cent des actifs est inférieur à 25 kilomètres et près d'une personne sur deux parcourt même moins de dix kilomètres.1 En parcourant quotidiennement 10 kilomètres à vélo pour aller au travail au lieu de prendre la voiture, on peut économiser chaque année jusqu'à 350 kilogrammes d'émissions de CO2. Et si vous devez parcourir plus de 25 kilomètres, vous pouvez combiner le vélo avec d'autres moyens de transport. Les vélos électriques à assistance au pédalage jusqu'à 25 km/h peuvent par exemple être transportés dans les trains et les transports publics. Les réglementations locales sont toutefois variables. Une autre option consiste à déposer le VAE à la gare ou parking dans des stationnements sûrs pour continuer le trajet en train ou en transport public. De cette manière, il est possible de concilier de manière idéale les déplacements à l'air libre le matin et le soir et l'avantage de gagner du temps. Le VAE est donc non seulement un moyen de transport à la fois rapide, mais également respectueux de l'environnement. De plus, le brouillard et le soleil levant parent la nature des plus belles couleurs.

1 Statistisches Bundesamt : personnes qui font la navette pour aller au travail (https://bit.ly/2OvvgpY)