La transformation urbaine de Londres

Une traversée de Londres à vélo pour découvrir le potentiel de la ville en matière de vie urbaine et d'infrastructure durable à travers les yeux et le crayon du designer Edward Crooks.

Regarder la vidéo

La transformation urbaine de Londres

Une traversée de Londres à vélo pour découvrir le potentiel de la ville en matière de vie urbaine et d'infrastructure durable à travers les yeux et le crayon du designer Edward Crooks.

Regarder la vidéo

Un panneau indiquant de ne pas dépasser les cyclistes.

Nous vivons dans une époque de changement perpétuel où les vestiges du passé se transforment grâce à des solutions de progrès pour bâtir le futur. En notre qualité d'un des leaders qui créent l'innovation en matière de micro-mobilité à l'échelle mondiale, nous observons ces évolutions de près et nous cherchons à façonner un avenir dans lequel le monde serait plus connecté. Cette transition qui mène du passé au futur, des inventions technologiques aux infrastructures écologiques et aux habitudes culturelles, nous lui donnons vie activement à travers nos visions, notre passion et notre savoir-faire. Cet article raconte l'un de ces parcours à travers l'œil et l'esprit visionnaire du designer Edward Crooks, qui nous invite à traverser à vélo la ville de Londres. C'est une histoire qui repousse les limites de l'existant afin d'inviter à #ressentirlecourant du changement vers un avenir plus durable. 

C'est aux visionnaires, aux esprits curieux des villes modernes, à ceux qui veulent créer le monde par eux-mêmes et s'inspirer de ceux qui le font déjà que nous lançons cette invitation à #FeelTheFlow.

Une rue du centre-ville de Londres.

Edward Crooks est un designer, architecte et artiste qui réalise des installations, des intérieurs d'habitations, des projets d'architecture et des illustrations pour raconter de nouveaux récits dans des lieux existants. Son travail vise à prolonger l'histoire des changements perpétuels qui donnent de la valeur à ces lieux. Installé dans l'East London, il travaille dans le monde entier avec de nombreuses institutions publiques pour des clients tels que le National Trust, le RIBA, le British Council ou la Royal Academy. Il a occupé diverses fonctions chez Asif Khan, au Bureau Spectacular (Chicago/LA) et chez Hawkins Brown. Il a également été critique invité dans diverses institutions, notamment le Royal College of Art, l'Université du Wisconsin et l'Université de Westminster. Nous avons retrouvé Ed dans le centre-ville de Londres pour découvrir avec lui des lieux susceptibles d'accueillir de futurs concepts de vie et de mobilité.

« En tant que designer, j'adore développer des idées qui égayent la ville et réunissent les gens de manière festive et durable. »

Edward Crooks et Bosch eBike Systems montrent comment on pourrait revisiter le pont de Blackfriars en écartant les voies réservées aux voitures pour donner naissance à des autoroutes cyclables, ainsi qu'à des espaces de loisirs, de détente et de lifestyle actif.

Un des épicentres du trafic : centre-ville, goulots d'étranglement, carrefours, grand nombre de voitures aux côtés de pistes cyclables qui se retrouvent souvent très encombrées en raison du manque d'espace face au nombre croissant de cycles. Le nombre de 2-roues dans Londres a plus que doublé depuis 2000. Avec Ed, nous montrons comment il serait possible de réinventer le Blackfriars Bridge en déplaçant les voies pour automobiles pour donner naissance à des autoroutes cyclables, ainsi qu'à des espaces de loisirs, de détente et de lifestyles actifs. Seuls 20 % des jeunes Londoniens pratiquent les 60 minutes recommandées d'activité physique quotidienne. Si tout le monde trouvait du plaisir à faire du vélo et de la marche dans les nouvelles infrastructures (de mobilité) urbaines, nous pourrions augmenter le temps d'activité nécessaire à une croissance saine. Nous croyons en cet espace mental dans lequel le calme peut apporter tout autant que la vie en plein air et qui baignerait la ville si l'on privilégiait davantage les infrastructures cyclables de micro-mobilité.

Ed Crooks pousse son eBike sur la route.

« Imaginez une ville conçue autour de la micro-mobilité et qui favoriserait un développement social et responsable. »

Edward Crooks avec un VAE, prenant des notes.

« Lorsque l'espace se densifie, c'est de l'imagination, de l'écoute et de la collaboration que dépend le progrès pour défendre une utilisation plus neuve et plus juste de l'espace public. »

Edward Crooks et Bosch eBike imaginent à quoi pourrait ressembler la vie en ville dans le futur.

Nous connaissons tous ces taches grises dans la ville dont le véritable potentiel n'a pas encore été imaginé. C'est précisément le cas de Shorter Street. Des zones urbaines grises comme celle-ci, toutes proches de l'animation du quartier financier, pourraient être aménagées sous forme d'espaces beaucoup plus verts, qui favoriseraient la détente grâce à des pistes cyclables au lieu de ces voies de circulation automobile et de ces parkings inutilisés. Nous voyons des places publiques se transformer en centres culturels qui encouragent l'intégration sociale, l'égalité et la solidité des communautés locales qui aident la ville de Londres dans sa stratégie d'inclusion. À travers les visions d'Ed, qui plaide pour une large responsabilité sociale dans la vie urbaine, nous voyons émerger de nombreuses possibilités de transformation.

Visuel montrant d'autres modes de transports et de mobilité dans le futur.

« En regardant des endroits comme celui-ci, nous pouvons imaginer comment des transports alternatifs tels que les vélos électriques pourraient transformer à nouveau ces espaces. »

Ed Crooks esquisse sa vision dans un carnet et son eBike est visible en arrière-plan.

Quel endroit fantastique pour repenser l'espace ! L'immense parking du London Wall Car Park, dans le centre-ville de Londres. En empruntant ce long tunnel impressionnant, nous plongeons sous terre en imaginant ce que pourrait devenir un espace qui se raréfie s'il était utilisé de façon durable et revalorisé grâce à des solutions de micro-mobilité. Nous pouvons imaginer l'incroyable potentiel que peut présenter le remodelage de ces espaces invisibles, construits à l'origine pour une ville du futur où l'automobile devait régner, et nous aimerions les ajouter à la liste des lieux susceptibles d'être transformés dans le cadre de l'ambitieuse stratégie de transports de la ville pour 2041. Jetez un coup d’œil à la vision d'Ed, dans laquelle la lumière du jour donnera une nouvelle vie à cet endroit, faisant naître de nouveaux espaces de rencontre et de vie sociale, conçus autour des restes de l'ancien mur romain découvert lors de la construction du tunnel.

« À mesure que nous aménageons les villes, je pense que nous devrions aspirer à multiplier ces espaces, créés pour que les gens et les communautés apprécient le calme et la nature dans la ville. »

Edward Crooks met en lumière l'intérêt, pour la société et pour les habitants, de planifier la ville en fonction de la nature.

Moins de voitures signifie moins de rejets, ce qui répond à notre souhait d'améliorer la qualité de l'air que l'on respire. Cela favorise des espaces plus verts pouvant accueillir des concepts tels que le jardinage, des terrains de jeux, des espaces de détente et des lieux d'habitat naturel pour la flore et la faune. Ed replace cet avantage dans l'histoire de Postman's Park : c'est ici que les postiers de la Royal Mail se retrouvaient autrefois, en appuyant leurs fidèles bicyclettes contre un lampadaire pour faire une pause en profitant du calme de la nature. Nous ambitionnons de revisiter cette histoire en l'enrichissant de solutions de micro-mobilité, en enrichissant les plans d'infrastructure verte de la ville mettant en avant les avantages sociaux et individuels d'une planification autour de la nature. 

Edward Crooks fait une pause avec son VAE dans Postman's Park.

Edward Crooks traverse la vieille ville de Londres à VAE.

Pour terminer notre parcours, nous arrivons sur le site d'un des projets les plus ambitieux de la ville : l'emplacement emblématique du vieux marché, siège d'un des projets de modernisation les plus prestigieux de la capitale, le Smithfield Campus, qui héberge désormais le Musée de Londres. Une grande partie de la vieille ville est en train de se transformer en un nouveau pôle culturel ambitieux, avec une offre allant des musées à la gastronomie, ainsi qu'un espace de dialogue entre toutes les générations et toutes les cultures. #feeltheflow du changement ne s'arrête pas là. Le parcours d'Ed aujourd'hui n'était qu'un début.

Edward Crooks contemple le Musée de Londres.

« À mesure que notre monde évolue, nous pouvons avoir envie d'imaginer une ville dans laquelle nous serions tous des acteurs concourant à définir la direction à donner à son avenir. »